Rechercher

OK BYE !

Départ du train dans un vacarme assourdissant.

11h47. Ciel gris. Pluie qui menace.

Dernier voyage cette fois. C’est officiel.

La clôture annoncée depuis des années vient d’être actée.

Dur dur de voir une tranche de vie prendre fin.

C’est comme ça.

Pas de solution pour stopper l’inévitable.


La rupture. Elle est là.


Il y a eu tellement d’aiguillages ratés, mal négociés, oubliés.

Mais cette fois, aucune solution.

Et puis, la vie continue il parait.

Il va y avoir des tunnels sans fin.

Et la lumière un jour, au bout.

C’est toujours mieux que de rester à quai.

Nous sommes des voyageurs, des aventuriers, des nomades.

Tu pourras essayer de te mentir.

Mais la route est pour toi une évidence.

Tu bouges.

Tu rêves.

Tu fonces.

Tu vis.


Aujourd’hui, c’est le jour du « Okay Bye ! ».

Le jour où tu quittes la monotonie pour te rêver et t’accomplir en grand.


Tu auras toujours des pères ou mères la vertue pour te juger, te faire la morale.

Normal. Chiant, prévisible, inévitable mais terriblement normal.

Et puis il y a aussi ceux qui savent !

Les génies de la vie.

Les meilleurs.

Une solution pour toute ta vie en version livraison gratuite chez toi. Direct.

Les pires de tous.


Il va falloir faire ton deuil.

Tu ne seras pas compris par la majorité hurlante qui va monter un bûcher à la hâte rien que pour toi.

Mais toi, tu seras déjà sur une route inaccessible pour eux. La tienne.


Rêver fort implique de rompre les amarres une fois pour toute.


Je vois ta voile.

Sublime.

Un drapeau flotte.


Tu viens de pirater ta vie. Hacking parfait.

Cap au sud.

Bouteille de Rhum et vent puissant.

Et si de la fierté pointe le bout de son nez, tu peux, c’est mérité !



Texte écrit par Olivier Lembert ©

N’hésitez pas à vous abonner à ma page Facebook ©

A liker

A partager





Posts récents

Voir tout