Rechercher
  • AMMAGIE

FAIS DODO COLAS MON P'TIT FRÈRE

Faire dodo du soir au matin.

Attendre en observant la vie qui défile.

Paisiblement, lentement, profondément emmerdant non ?


Trouver toutes les meilleures excuses du monde pour figer ses rêves, je connais bien.

Très bien même. Trop bien.

Et puis un jour arrive l'urgence. La vraie.

L'état d'urgence invisible qui t'écrase la gorge, le thorax, le coeur.

Le coup de seringue dans le pied par un voyou, un fauv#e.

Et là, badaboum.

Compteur à zéro, en négatif même.

Chute libre façon parachutiste sans parachute.

Gare à la chute. Inévitable. Fatale. Inévitable.


Des années plus tard, une révélation, une obsession, une mutation.

Quitter. Partir. Recommencer.

Mais quoi au juste. Toute ma vie ?

Et pourquoi pas, regarder vraiment en face cette vie plutôt que de brûler en aveugle la moindre trace de mon passé ?

Plutôt que de choisir les cendres, j'ai opté pour retourner patiemment une terre fertile déjà là, planter les graines d'un demain heureux en choisissant. Vraiment. En conscience.

Laisser la place à l'inconnue aussi.

Arroser en présence. Désherber en justesse.


Je laisse ce trait de soleil décider de chauffer ma terre.

Je laisse le vent libre éparpiller les coeurs de papier.

Zéro controle. Je me donne à l'absolu.

Je laisse la vie m'offrir.

Oui, m'offrir !

J'ai décidé d'arrêter (QUE) de rêver.

Je choisis MA VIE éveillée, ma vie rêvée.

Le chemin peut commencer ou recommencer.

Perception d'éternité.



Le matin tu peux rester couché pour poursuivre ton rêve ou te lever pour le réaliser.

"Auteur inconnu"



Texte écrit par Olivier Lembert ©

N’hésitez pas à vous abonner à ma page Facebook ©

A liker

A partager





Posts récents

Voir tout
  • Facebook AMMAGIE
  • Instagram