Rechercher
  • AMMAGIE

CAFÉ FUMANT ET PAPILLONS

Un café de province improbable, introuvable, mais pas sans âmes.

Les nôtres.

Une fin d'année pas comme les autres. Un 31 pas ordinaire où nos essences vont s'immoler. Incendiairement Votre. Une série à succès.

Il n'y aura ni cotillons, ni champagne, ni préparation. Ce soir, le feu d'artifice ne sera pas dans le ciel. Ce soir, il sera à cette table usée par les verres usagés. Ce soir, seulement deux spectateurs.


- Je vous propose la production locale ? Deux verres de "Chinon AOC" ? - Non, merci. Simplement deux cafés s'il vous plaît !


Le garçon (qui est une fille en réalité) va arriver et les poser. Une tasse comme bouée de sauvetage. Ouf. Ne pas sombrer, ne pas trébucher, ne pas se désavouer.

Loupé ! Les pieds dans le tapis. C'est parti.

Des papillons ? C'est pas la saison. Et pourtant, sans crier gare, Ils virevolteront dans ton bidon.

J'ai cru griller un cupidon, Avec son arc à la con, Décocher une flèche enflammée. Le malin a bien visé. Nous voilà éternellement liés. Fil rouge bien accroché. Aimantation activée.

Le bouche à bouche va commencer. Le coeur à coeur... s'emballer. Les corps s'aimanter. L'histoire... se continuer.

Tu peux essayer d'y échapper. De rationaliser. De décortiquer. C'est baisé ! Ton serveur vient d'imploser. Les données sont périmées. Ton logiciel est anti-datée. Et ouais..... votre union n'a pas commencé cette année. Tu peux placer "un millier" devant le chiffre que tu veux. Même là, tu es en dessous de la réalité.

Ton égo ne casse pas des briques. Il vient de faire ses valises. Te voilà seul/seule face à une boite sans plan. Montage compliqué. IKEA© tu peux appeler.

Vous êtes là pour montrer aux autres "Le Chemin". En 2003, ils l'ont chanté sur un album qui a cartonné. Tu ne vas pas faire les étonnés ?

Tu veux jouer la partition ? Tu verras c'est pas si con. 1,2,3 nous irons au bois .... dormant ma Cendrillon. L'histoire sans Prince Charmant que tu attends depuis longtemps. Elle ne te passera pas sous le nez. Tu vas pouvoir la dérouler. Comme ce tapis où tu as glissé... ....dans ses bras.

Tu peux même reprendre un café pour rester éveillée !



Texte écrit par Olivier Lembert ©

N’hésitez pas à vous abonner à ma page Facebook ©

A liker

A partager




Posts récents

Voir tout
  • Facebook AMMAGIE
  • Instagram